Tuyère

Principe

Deuxième originalité des solutions que j'utilise, cette tuyère est basée sur l'usage de bouchons de certaines boissons comme Orangina. Ces bouchons réalisent l'étanchéité, non pas par l'utilisation d'un joint comme chez Coca-cola par exemple, mais par une petite collerette à l'intérieur du bouchon. Le diamètre interne de cette collerette est de 20mm et en serrant le bouchon sur le goulot, il presse sur la collerette qui voit donc son diamètre interne diminuer. En évidant le bouchon jusqu'à la collerette, on obtient une tuyère de 20 mm de diamètre. L'étanchéité tuyère-lanceur est réalisée par le serrage du bouchon.

En bleu la bouteille

En noir, le bouchon

en Rouge le tube diam.20 mm du lanceur

tuyËre.jpg (5711 octets)

Réduction du diamètre de la tuyère

Cette solution permet également une réalisation facile d'un réducteur de diamètre de tuyère (communément appelé T-Nozzle).

Avec un grand diamètre d'ouverture de tuyère, la poussée est importante, mais brève (la poussée est proportionnelle à la surface de la tuyère et le débit d'eau également). L'idée est donc de conserver toute la puissance pour le décollage, puis de réduire le diamètre de la tuyère de sorte que la poussée soit plus faible (mais suffisamment pour vaincre la résistance de l'air et la gravité) et de durée plus longue.

Pour cela, j'ai conçu une pièce, qu'un ami (merci Jean-Pierre) a tourné à partir d'un rond en PVC, qui se place sur le tube interne du lanceur et qui vient se placer dans la tuyère dès la sortie du tube.

Le montage de la fusée sur le lanceur consiste à poser le bouchon (rouge ici) sur le tube diamètre 20mm, puis le réducteur sur le tube interne diamètre 6 mm

Ensuite on pose la bouteille sur l'ensemble et on visse le bouchon.

Notez que la fusée photographiée ci-dessus n'est absolument pas adaptée à ce type de tuyère, parce que lorsque le réducteur se met en place, il reste de l'eau dans l'engin, donc son centre de gravité est assez bas. Pour que l'engin soit stable il faut que son centre de poussée soit au dessous de ce CdG 'en charge'. Pour cela il faut, à l'engin, des ailerons très grands et qui descendent le plus bas possible. Je n'ai pas encore trouvé la solution idéale, mais j'y travaille.