Sécurité

Comme toutes activités humaines, la pratique des fusées à eau n'est pas sans risque, et il est bon d'en connaître les principaux. C'est l'objet de cette page, sachant que je n'ai pas la prétention d'être exhaustif. Dans tous les cas, le bon sens et la vigilance sont de rigueur. J'ai classé arbitrairement les risques en trois catégories : les risques liés à la construction des engins, ceux liés aux essais au sol et enfin ceux relatifs aux lancements.

Construction

La construction des engins nécessite l'usage d'outils, tels les cutters, et matériaux, principalement les colles, qui ne sont pas inoffensifs. Il est important pour éviter les accidents de travailler avec ordre et méthode en respectant les consignes de sécurité données par les fabricants.

En particulier lors de collages avec des colles polyuréthane ou cyanoacrilate, portez des gants de protection.

Essais

Avant de lancer une fusée toute neuve, il est bon de tester sa tenue à la pression, pour ne pas avoir de mauvaise surprise lors du lancement. C'est tout spécialement nécessaire si le corps de cette fusée est composé de deux bouteilles assemblées.

Le risque majeur est évidemment l'explosion de la bouteille. Une telle explosion peut être dangereuse d'une part à cause du bruit qui peut provoquer des lésions auditives et d'autre part à cause de la projection de débris de plastique acérés.

Pour limiter les effets de telles explosions, toujours tester ses fusées remplies d'eau et rester à distance respectable de l'engin sous pression.

Lancements

C'est évidemment la phase la plus dangereuse (il ne faut toutefois rien dramatiser), d'autant qu'elle a lieu souvent avec du public autour et qu'il règne une sorte d'atmosphere de fête et d'excitation, peu propice à la vigilance et à la sécurité.

Premier risque, et le plus important par les dégats qu'il peut causer, la retombée d'une fusée sans dispositif de ralentissement (qu'il soit inéxistant ou qu'il n'est pas fonctionné). Il faut savoir qu'une fusée toute simple faite avec une bouteille de 1,5 litres, munie d'ailerons et d'un cône réalisé avec la partie supéreure d'une autre bouteille atteint une altitude d'environ 50m et retombe au sol à plus de 100 Km/h. Mieux vaut ne pas se trouver dessous. Il n'est pas facile de prédire le lieu de retombée aussi la vigilance est de mise.

Première précaution, ne réaliser des lancements que sur des terrains suffisamment dégagés où il est possible de vérifier la présence de personnes (ou de biens) avant d'effectuer un lancement.

Avant chaque lancement, prévenir toutes les personnes présentes pour qu'elles soient vigilantes pendant le vol de l'engin et inviter les adultes à surveiller leurs enfants.

Deuxième risque, l'explosion de la fusée pendant la mise en pression. Cela peut arriver si on n'a pas pris la précaution de la tester avant (voir paragraphe ci dessus), ou si l'engin a déjà effectué plusieurs vols avec des retours sur terre plus ou moins doux ou qu'il a été endommagé d'une quelconque autre manière (transport, stockage, réparation, etc...).

Lors de la mise en pression, se tenir suffisamment loin de l'engin et surtout éloigner tout le monde de la zône tant qu'un engin sous pression est sur le lanceur.

Troisième risque, le désordre et l'agitation. Une campagne de lancement nécessite d'amener sur le terrain pas mal de matériel (des fusées, des pompes, des bidons d'eau, des outils, un lanceur, etc...) s'il y a du désordre et de l'agitation autour, il y a risque de chute ou de blessure avec des outils. Pour illustrer cela, je citerais une anecdote : Je faisais une campagne de lancement sur un terrain où il y avait beaucoup de monde et en particulier des enfants (mais on ne m'y reprendra plus). Il m'est arrivé deux incidents sans gravité heureusement. Le premier incident a été l'arrivée non souhaitée d'un ballon de football sur une de mes fusées (elle n'a pas survécue à ses blessures), le deuxième incident aurait pu être plus grâve, alors que je venais de mettre en pression une fusée, et que j'allais prendre la ficelle qui me sert à larguer la fusée, un gamin, en courant, s'est pris les pieds dans cette ficelle et a bien sûr déclenché le lancement de l'engin. Heureusement, personne n'était près du lanceur à ce moment mais il aurait pu se faire que je sois en train de vérifier que tout était prêt pour le lancement, et j'aurais pu être touché par l'engin au décollage...

Aussi soyez toujours tres prudent.