Millau 2002

Le festival International de l'espace 2002

Je ne vais pas tout réécrire sur ce festival, mais pour faire un résumé tres succinct je dirais simplement que c'est la campagne de lancements des clubs de fusées organisée par le CNES et Planete Sciences (ex- ANSTJ)

Pour en savoir plus, voir le site de Planete Sciences :

http://www.planete-sciences.org/espace/index.html

J'y suis allé, non seulement pour voir et soutenir le Cles-Facil qui lancait pas moins de 3 fusées ( deux minis et une fusex), mais aussi pour lancer quelques fusées à eau dont une bi-étages. C'est bien sûr de celles là dont je vais parlé ici, laissant le soin à Planete Sciences et aux clubs concernés le soin d'exposer leurs réalisations.

Mes lancements

J'ai effectué trois tirs, MiniP une 0,5 litre, Panache également de 0,5 l et la bi-étages.

MiniP a été lancé du Parc de la Victoire en plein centre de Millau, où se trouvaient les stands des clubs et l'atelier de fusées à eau pour les tout jeune. Comme le lancement avait lieu au milieu des arbres, j'ai mis un minimum de pression (environ 4 bars). Vol parfait et ouverture du parachute, avec bien sûr atterrissage dans un arbre. Il a fallu une grande echelle par la récupérer.

Minip : Je n'ai pas de photo du lancement.

Panache, lancé du camp du Larzac à 9 bars. Vol et récupération parfaite. Je n'ai pas mesuré l'altitude, mais elle est montée tres haut puisque je ne la distinguait plus à la culmination.

La bi-étages

La bi-étages, composée de Cacao en premier étage et Orlime en deuxième. Cacao est une double 1,5 litre et Orlime une double 0,5 litre. Chaque étage a sa propre récupération.

Le systeme de séparation des étages est calqué sur celui de Bruce Berggren, c'est à dire que la tuyere du 2ème étage est un tube rigide de 8 mm de diametre et environ 6 cm de long. Cette tuyere est emmanchée dans un tube plastique souple (Vinyl) de 8 mm de diametre interieur. Ce tube Vinyl est fixé sur le bouchon supérieur du premier étage, alors que l'autre extrémité est fermée par une valve qui laisse passer l'air dans le sens premier vers 2ème étage.

Lorsque la pression est la meme dans les deux étages, le frottement entre les tubes "tuyère" et Vinyl fait que les deux fusées restent sollidaires. Lorsque la pression dans le premier étage diminue, le differentiel de pression tend à "gonfler" le tube Vinyl donc à réduire le frottement entre les deux tubes, au point de liberer le deuxieme étage.

Ci-dessous une vue de l'assemblage

Lors de la mise en pression (ci-dessus), le deuxieme étage (Orlime) s'est mis à fuire à 3 bars au niveau de la jonction des deux bouteilles. J'ai du le remplacer par Panache (ci-dessous).

Cette fois, c'est le premier étage Cacao qui s'est mis à fuire mais à 5 bars. C'est une pression suffisante pour lancer, c'est donc parti à cette pression.

La séparation s'est faite parfaitement à environ 40 m (estimation). Le parachute du premier étage est sorti mais ne s'est pas ouvert, d'où une descente rapide et un attérissage violent. Ce premier étage est donc mort, de tout façon il fuyait, aussi la perte n'est pas trop dure. Le deuxième étage Panache a de nouveau parfaitement fonctionné et a été récupéré sans dommage.